La coopération interinstitutionnelle mise à l’honneur avec le lancement d’IATE 2

Dans son allocution d’ouverture, Máire Killoran, directrice du Centre de traduction, a rappelé que le Centre gère IATE en tant que chef de file, pour le compte des autres partenaires d’IATE, depuis sa conception au début des années 2000. Le Centre a assumé cette tâche dans le cadre de sa seconde mission, qui consiste à renforcer la coopération interinstitutionnelle (sa première raison d’être étant de fournir des services de traduction aux agences et autres organes de l’UE).

Rytis Martikonis, directeur général de la traduction à la Commission européenne et président du conseil d’administration du Centre de traduction, a ensuite retracé l’histoire de la base de données et décrit son rôle dans l’arsenal des outils linguistiques interinstitutionnels. Il a souligné l’importance de la terminologie dans la coopération interinstitutionnelle et la valeur ajoutée de l’agrégation des connaissances terminologiques des différentes institutions.

Agnieszka Walter-Drop, directeur général de la logistique et de l'interprétation pour les conférences au Parlement européen et présidente du comité interinstitutionnel de la traduction et de l’interprétation, a salué IATE qu’elle considère comme un fleuron de la coopération interinstitutionnelle. Elle s’est dite convaincue que la coopération a toujours été plus productive que la concurrence et a invité ses collègues à poursuivre leur collaboration intensive. Selon elle, l’élaboration des ressources terminologiques va même devenir plus créative, avec l’intégration dans celles-ci de groupes de mots et de fragments de phrases (un souhait très répandu parmi les interprètes) et la mise à profit des outils de reconnaissance vocale pour collecter des termes.

Valter Mavrič, directeur général de la traduction au Parlement européen et président du comité exécutif pour la traduction, s’est félicité de l'évolution d’IATE dans laquelle il voit une précieuse ressource pour les linguistes de l’UE. Il a mentionné ce qu’il appelle deux produits dérivés de la mentalité IATE, le site web public très apprécié termcoord.eu, géré par l’unité de coordination de la terminologie du Parlement européen, et EurTerm, le portail interinstitutionnel de terminologie utilisé par les agents de l’UE.

Minna Vuorio, directeur de la traduction au Conseil de l’Union européenne, a consacré son intervention aux futures évolutions des activités de terminologie  au sein des institutions de l’UE. Selon elle, la terminologie contenue dans IATE présentant de l’intérêt pour un projet de traduction particulier devrait être intégrée dans le texte à traduire avant que les traducteurs ne commencent à travailler. Les outils de TAO devraient rechercher les termes dans IATE pendant la réalisation de la traduction et la terminologie devrait être partagée en temps réel avec d'autres traducteurs travaillant sur le même document.

Pour terminer, Paula Zorrilla-Agut, chef de projet IATE au Centre de traduction, a dressé une vue d’ensemble des principaux perfectionnements d’IATE 2. Avec des terminologues qui ont participé au groupe de travail IATE 2, elle a présenté les nouvelles fonctionnalités de recherche, de création de mots-entrées, et d’autres fonctions avancées . Elle a également posé des questions aux membres de l’équipe de support et développement d’IATE, qui ont informé l'audience des nouvelles technologies utilisées et des efforts déployés en vue de garantir l’accessibilité de la base de données. Une démonstration de la technologie de lecture d’écran intégrée dans IATE, destinée aux mal-voyants, a fortement impressionné les participants.

Les allocutions et présentations ont été suivies d’une session de questions-réponses modérée par Thierry Fontenelle, chef du département de traduction du Centre de traduction. Il a insisté sur le fait que la terminologie ne doit pas être considérée comme un coût, mais bien comme un investissement visant à préserver le multilinguisme et à en améliorer la qualité dans l’espace démocratique de l’UE.

Dans son allocution de clôture, Máire Killoran s’est engagée à «s’efforcer de multiplier les projets tels qu’IATE, dans lesquels toutes les parties prenantes s’unissent afin de produire des résultats pour le meilleur profit des institutions et des citoyens de l’UE. Il existe en effet tant de domaines qui restent ouverts pour la coopération et dont il conviendrait de poursuivre l’exploration par des synergies interinstitutionnelles».

 

 

Useful information

·         Regardez la vidéo présentant les précieuses nouvelles fonctionnalités d'IATE 2

·         Les enregistrements de la conférence de présentation d’IATE 2 sont disponibles aux adresses suivantes :

o   Allocutions

o   Vue d'ensemble des perfectionnements d'IATE 2

o   Q&R