Quatrième colloque EMLex sur la lexicographie à Saint-Jacques de Compostelle

Le 30 mars 2017, Thierry Fontenelle, chef du département «Traduction», a été invité par l'université de Saint-Jacques de Compostelle à assister au quatrième colloque EMLex sur la lexicographie, qui s'inscrivait dans le cadre d'une série de symposiums annuels organisés par le consortium EMLex, un membre administrateur du master européen en lexicographie relevant du programme Erasmus Mundus. Thierry Fontenelle a participé à une table ronde intitulée «Building bridges between lexicography and industry» (Établir des passerelles entre la lexicographie et l'industrie).

Le master européen en lexicographie (EMLex) est un cycle d'études international (master conjoint) qui:

  • favorise la formation internationale et pluridisciplinaire de lexicographes;
  • place l'enseignement des théories lexicographiques à un niveau élevé sur le plan international;
  • établit un lien évident avec la création concrète de dictionnaires;
  • permet à des étudiants du monde entier de se rencontrer.

Un certain nombre d'universités partenaires participent à EMLex, qui relève du programme Erasmus Mundus. Lors de la séance matinale de ce colloque, divers exposés ont été présentés sur le thème «Teaching and learning lexicography» (Enseigner et apprendre la lexicographie) et une présentation a été donnée au sujet des mesures favorisant l'emploi. Au cours de l'après-midi, un salon a permis aux participants de rencontrer des représentants de maisons d'édition, de groupes de recherche, d'institutions et d'entreprises exerçant leurs activités dans le domaine de l'élaboration de dictionnaires.

La table ronde intitulée «Building bridges between lexicography and industry» (Établir des passerelles entre la lexicographie et l'industrie), à laquelle Thierry Fontenelle a été convié, faisait intervenir des représentants du monde universitaire, de maisons d'édition et d'entreprises qui exercent leurs activités dans le domaine du traitement du langage naturel. Il est ressorti de manière manifeste des discussions qu'il est nécessaire de créer des synergies entre des initiatives telles qu'EMLex et les exigences de l'industrie. Étant donné que le diplôme EMLex comprend des cours de terminologie, une discipline qui, pour des raisons évidentes, est étroitement liée à la lexicographie, et compte tenu du fait que les titulaires d'un diplôme EMLex sont formés à la gestion de projets de terminologie et d'élaboration de dictionnaires, ce colloque a constitué une occasion idéale d'aborder certains des problèmes rencontrés par les traducteurs qui participent à des projets terminologiques.

Puisqu'une simple équivalence entre des termes dans une multitude de langues ne suffit pas, les terminologues qui établissent des bases terminologiques doivent être au fait des techniques employées par les lexicographes pour élaborer des définitions précises et choisir des exemples pertinents sur le plan linguistique (illustrant, si possible, les préférences essentielles en matière de collocations et de combinaisons). Ils doivent également être en mesure de structurer les données d'une manière systématique qui permette leur utilisation aussi bien par des êtres humains que par les outils de création de contenu ou de traduction employés dans le processus de traduction. Les terminologues doivent enfin produire une «valeur ajoutée» sous la forme de renseignements métalinguistiques (codes de fiabilité, définitions, contextes, informations concernant les préférences terminologiques ou les termes à éviter, etc.).

Le programme du quatrième colloque EMLex est disponible à l'adresse suivante: https://emlex4.wordpress.com/programme/