Le Parquet européen devient le 69e client du Centre

Nous avons le plaisir d’annoncer que, le 11 novembre 2020, le Parquet européen et le Centre de traduction ont signé un accord en vertu duquel le Centre devient le prestataire de services linguistiques du Parquet. À la suite de cet accord, le Centre compte désormais 69 clients.

Compte tenu de la nature confidentielle des documents à traiter par le Parquet européen, le Centre et le Parquet se sont mis d’accord sur une solution spécifique de traduction automatique sur site, à savoir la traduction automatique sur mesure en tant que service (Custom Machine Translation as a Service), qui sera disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. S’appuyant sur les travaux de la Commission européenne et sur les propres activités du Centre dans le domaine des technologies de traduction automatique, ce service est basé sur des logiciels de traduction automatique spécialisés, sécurisés et personnalisés.

Concrètement, le paquet de services du Centre pour le Parquet européen comprendra la mise à disposition de toutes les ressources nécessaires, y compris la gestion de la solution, ainsi que la maintenance linguistique périodique, le contrôle de la qualité et l’évaluation des moteurs de traduction.

La signature de cet accord illustre une nouvelle fois le fait que le Centre peut offrir à ses clients, non seulement des services traditionnels, mais aussi des services sur mesure, en combinant l’écoute attentive des besoins des clients, la flexibilité pour adapter les méthodes de travail, l’utilisation des progrès technologiques et l’inspiration issue de sa longue expérience. Le Centre se réjouit à la perspective d’aider le Parquet européen à s’acquitter efficacement de sa mission importante au profit des citoyens de l’UE.

 

Le Parquet européen : la réponse de l’UE pour lutter contre la criminalité portant atteinte au budget de l’Union

En octobre 2017, le Conseil a adopté le règlement (UE) 2017/1939 portant création du Parquet européen. Depuis lors, le Parquet européen met en place sa structure opérationnelle à tous les niveaux et il sera opérationnel début 2021.

La mission de ce nouvel organe indépendant de l’UE est de lutter contre la criminalité à grande échelle. Il dispose de pouvoirs en matière d’enquêtes et de poursuites pour répondre aux infractions commises contre le budget de l’UE par le biais d’actes de fraude ou de corruption. L’UE se dote ainsi d’un mécanisme supranational et transfrontalier pour protéger ses intérêts financiers et éviter des préjudices économiques importants.

Le Parquet européen est situé à Luxembourg et, à ce jour, les pays participants sont 22 des 27 États membres de l’UE: Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovaquie et Slovénie.

En septembre 2019, le Parlement européen et le Conseil ont nommé Mme Laura Codruta Kövesi en tant que première cheffe du Parquet européen. En juillet 2020, le Conseil a nommé les 22 procureurs représentant les participants des États membres.

De plus amples informations sur le Parquet européen sont disponibles ici et dans cette vidéo:

 

Image: vidéo sur le Parquet européen, Commission européenne