Principales réalisations du Centre en 2020

Le moins que l’on puisse dire, c’est que 2020 fut une année d’adaptation, de créativité et de flexibilité. Toutefois, malgré la pandémie, le Centre de traduction a réussi à poursuivre ses activités normalement et à livrer 635 269 pages traduites à ses clients. Il a également mis en œuvre avec succès 98 % de son vaste plan de transformation pour la période 2019-2020.

Entre sa création en 1994 et la fin de l’année 2020, le Centre a traduit près de 13,4 millions de pages, depuis et vers les 24 langues officielles de l’UE et diverses langues autres que celles de l’UE, dans plus de 800 couples de langues.

Sur le volume total des traductions effectuées en 2020, près de 335 000 pages concernaient des documents et plus de 300 000 pages consistaient en des marques de l’UE destinées à l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO), basé à Alicante. En 2020, pour la toute première fois, le volume des documents a dépassé le volume des marques.

Outre la traduction, la modification, le contrôle rédactionnel et la révision de documents, le Centre a fourni d’autres services linguistiques. Quelque 1 448 jours ont été consacrés à des travaux de terminologie et 49 277 entrées dans des listes de termes ont été traduites. Les besoins en sous-titrage vidéo ont à nouveau été confirmés: onze clients ont sollicité ce service, pour un total de 1 601 minutes. Le Centre s’efforce de fournir l’intégralité de ses services linguistiques dans les délais. En 2020, ceux-ci ont été respectés dans 99,7 % des cas, moyennant un taux de renégociation de 3 % seulement.

L’année 2020 a été la seconde et dernière année de mise en œuvre du plan de transformation du Centre, qui couvrait quatre domaines (technologies de la traduction, ressources humaines, qualité et orientation clients, et aspects institutionnels). Le plan visait à introduire des changements structurels et à instaurer un modèle économique optimisé fondé sur des technologies de pointe en matière de traduction et la prestation de services à valeur ajoutée aux clients. Le processus de transformation comportait un programme distinct convenu avec l’EUIPO, composé d’une série de projets informatiques spécifiques revêtant une importance stratégique pour les deux organisations. L’article intitulé «Dernière ligne droite vers notre transformation» (décembre 2020) offre un aperçu de la réalisation de ce programme parallèle ambitieux.

Au nom de ses partenaires interinstitutionnels, le Centre a poursuivi la gestion de la base de données de l’UE, IATE («Terminologie interactive pour l’Europe»), qui constitue la référence terminologique non seulement pour les professionnels des langues, mais aussi pour les experts nationaux, les conseillers politiques, les administrations publiques, les universitaires et les entreprises du secteur privé. En 2020, les travaux techniques se sont concentrés sur le support continu aux utilisateurs et sur la mise en œuvre de nombreuses demandes de modification. Au total, neuf mises à jour d’IATE ont été réalisées en 2020.

Le Centre a signé un accord de coopération avec le Parquet européen et commencera à proposer, à partir de 2021, une solution spécifique de traduction automatique sur site en collaboration avec la Commission européenne. Cela a porté le portefeuille de clients du Centre à 69 clients à la fin de 2020.

Tout au long de l’année 2020, le Centre a fourni un soutien linguistique exceptionnel en rapport avec la pandémie de COVID-19. Il a proposé de manière proactive ses services au Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), afin de favoriser une communication fluide entre l’agence et ses experts et le grand public dans un large éventail de langues. De même, le Centre a soutenu l’Agence européenne des médicaments (EMA), en traduisant certaines de ses informations importantes sur la COVID-19 dans toutes les langues de l’UE. Par ailleurs, au nom des partenaires IATE, le Centre a mené une campagne de communication externe visant à sensibiliser le public aux recueils de termes liés à la COVID-19 et au SARS-CoV-2, rapidement créés dans la base de données IATE par les terminologues des différents services linguistiques de l’UE en 2020.