En mai, l’UE célèbre la diversité et l’inclusion

Depuis 2005, la Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie est célébrée dans le monde entier le 17 mai. Afin de promouvoir davantage l’inclusion, la Commission européenne a déclaré mai «mois européen de la diversité», et le réseau des agences de l’UE a lancé un certain nombre d’initiatives spécifiques pour l’année 2021.

La Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie vise à célébrer la diversité sexuelle et de genre et à lutter contre la violence et la discrimination dont sont victimes les personnes LGBTIQ au niveau international. Le thème de cette année, «Together: Resisting, Supporting, Healing» (Ensemble: résister, soutenir, guérir), a été choisi dans le contexte des événements et des luttes de l’année écoulée et a été approuvé par un groupe important de réseaux LGBTIQ internationaux et régionaux.

Depuis de nombreuses années, l’UE œuvre sans relâche à la mise en place d’un cadre juridique qui pourrait être transposé dans les législations nationales. En outre, l’UE apporte un soutien continu aux propositions des gouvernements nationaux, des organisations de la société civile et du secteur privé visant à promouvoir des initiatives inclusives propres à mettre fin à l’exclusion, à la discrimination et à la violence à l’égard des personnes LGBTI. Toutefois, comme le montre le rapport de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA), qui s’appuie sur la dernière enquête menée en 2019 dans l’UE, 19 % des personnes lesbiennes, gays et bisexuelles, 35 % des personnes transgenres et 32 % des personnes intersexuées se sentent victimes de discrimination au travail. En outre, 46 % des personnes LGBTI ont admis ne pas avoir révélé leur statut de LGBTI au personnel médical ou aux prestataires de soins de santé.

La célébration de la Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie permet de sensibiliser aux nouvelles difficultés, notamment celles engendrées par la COVID-19, qui ont conduit à une aggravation des inégalités existantes.

La Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie qui se tiendra en mai ne sera pas la seule célébration dans l’UE, puisque la Commission a déclaré mai «mois européen de la diversité», afin de célébrer la diversité et l’inclusion en Europe.

Sensibiliser à l’importance de la promotion et de la mise en œuvre d’actions et de politiques en faveur de la diversité et de l’inclusion dans l’UE, et encourager les ONG, les organismes publics et les entreprises privées à garantir l’égalité des chances sur le lieu de travail et dans la société, tel est le double objectif des célébrations du mois européen de la diversité.

Celles-ci servent également à nous rappeler que l’égalité de traitement est un droit fondamental dans l’UE. En outre, il est illégal de discriminer une personne en raison de son âge, de son handicap, de son sexe, de sa race, de sa religion ou de son orientation sexuelle. Toutefois, seul un tiers des citoyens de l’UE sont informés de leur droit à une protection légale contre toute forme de discrimination.

Afin de contribuer à un changement et de rendre nos organisations plus inclusives, le groupe de travail sur la diversité et l’inclusion du réseau des agences de l’UE, au sein duquel le Centre est représenté, a élaboré diverses initiatives, telles que la charte sur la diversité et l’inclusion et un plan d’action. Le plan propose des actions que les agences européennes et les entreprises communes peuvent choisir et mettre en œuvre, non seulement pendant le mois européen de la diversité, mais aussi tout au long de l’année.

Célébrons la Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie et le mois européen de la diversité! Mieux encore, célébrons chaque jour la diversité et l’inclusion en Europe!