Points clés du forum «Traduire l’Europe» 2019

Comme les années précédentes, le Centre de traduction a participé au 6e forum «Traduire l’Europe» («Translating Europe») organisé par la direction générale de la traduction (DGT) de la Commission européenne à Bruxelles, les 7 et 8 novembre 2019. Quelque 500 professionnels de l’industrie des langues, du monde universitaire et du secteur public ont assisté à cet événement intitulé «la traduction tout autour de nous» («translation all around us»).

Les tables rondes ont porté sur les domaines où la traduction joue un rôle inestimable, tels que les soins de santé, les secours en cas de crises et de catastrophes, le tourisme et le divertissement, et des intervenants de divers secteurs ont également partagé leurs expériences récentes en matière de traduction.

Deux directions générales de la Commission, la DG GROW et la DG JUST, ont présenté les projets de traduction de leurs plateformes web, à savoir le portail d’information «Your Europe» et la plateforme de règlement en ligne des litiges (traduite par la DGT et le Centre de traduction).

La Banque Cantonale Vaudoise (BCV) a expliqué comment elle a associé les traducteurs à son processus de communication. Pour que le contenu du texte cible soit bon, les traducteurs doivent disposer des informations de base nécessaires et participer pleinement au flux de travail de la communication – et pas seulement à la fin.

Dans le cadre du débat sur les avantages de la traduction pour les institutions publiques et la société civile, Amnesty International a décrit certains des défis que doivent relever les traducteurs qui travaillent pour l’ONG: plus de 80 formats, des versions non définitives des documents envoyés en traduction (des corrections et mises à jour étant apportées aux textes en cours de traduction) et un manque d’informations essentielles (sexe, références, etc.).

Microsoft, qui s’appuie fortement sur la traduction automatique, a déclaré que la technologie se rapprochait très rapidement du niveau des traducteurs humains. Pour y parvenir véritablement, il lui manquait encore cependant la compréhension du contexte des documents, la connaissance du monde réel et une absence totale de risques d’erreurs catastrophiques.

Au cours de la session consacrée aux nouvelles frontières des technologies linguistiques, des chercheurs ont expliqué comment ils explorent actuellement les possibilités de produire automatiquement des résumés de réunions (comptes rendus) et d’optimiser la transcription continue en temps réel pour les interprètes. Dans le domaine de la traduction pour le secteur du divertissement, Ubisoft s’est intéressé à la localisation de jeux vidéo, qui concerne 2,3 milliards de joueurs dans le monde, d’après les statistiques. Les jeux «Triple A» (ou AAA) peuvent être comparés à des films à succès, et sont aujourd’hui localisés en 20 langues et doublés en 9 langues.

Le multilinguisme est aussi un principe de base d’arte, la chaîne de télévision culturelle européenne, qui fait un usage intensif du sous-titrage, de la voix hors-champ et du doublage et où les traducteurs travaillant en interne sont également journalistes.

La conférence a été complétée par un exposé de Farid Tabaraki, observateur de tendances et futurologue, qui croit en une société meilleure fondée sur la compréhension mutuelle. «Le changement est la seule permanence et l’incertitude est la seule certitude», a-t-il déclaré. Notre société évolue d’une structure hiérarchisée vers des pôles multiples, du processus au jeu, de la rareté à l’abondance, des entrepreneurs aux intrapreneurs et de l’ego à l’éco.

Dans notre monde en mutation rapide, le forum «Traduire l’Europe» 2019 offrait une excellente occasion de réfléchir au rôle de la traduction et à son incidence sur la société. La traduction est véritablement tout autour de nous et la bonne nouvelle, c’est qu’un avenir brillant s’ouvre aux professionnels de haut niveau du secteur, pour autant qu’ils aient conscience que les compétences et les technologies nouvelles constituent aujourd’hui un élément indispensable de la profession.

Informations utiles

Vous pouvez regarder les enregistrements des sessions du forum «Traduire l’Europe» sur la chaîne YouTube de la DGT: «Translating for Europe».